Histoire de Herrlisheim près Colmar

par François Thomann, maire honoraire

L'endroit charmant

Herrlisheim-près-Colmar se trouve bâti sur un chemin celte qui conduit de la plaine d’Alsace aux Vosges. Par la suite, une route romaine y passa comme le prouvent les objets de bronze, les urnes et les tombes trouvées sur le ban communal. Au VIIIe siècle, Herrlisheim est cité sous le nom de Herleichesheim, habitation de Herleicho, (prénom germanique), plus tard encore il devint Herlesheim et Herrlichesheim. Cette dernière dénomination peut être traduite par : «  endroit charmant ».

L'ère des seigneurs de Hattstatt

En 1225, après l’extinction des comtes d’Eguisheim, Herrlisheim passa aux évêques de Strasbourg, puis aux seigneurs de Hattstatt. Les conflits et les guerres se succédèrent des siècles durant. Né à Hattstatt, en 1510, Nicolas de Hattstatt meurt en 1585. Il est le dernier de cette lignée. Herrlisheim  tourne une page importante de son histoire.

HERRLISHEIM coucher de soleil sur le clocher (2)

Le temps des Schauenbourg

Le 06 novembre 1603, le duc de Vaudemont et Robert de Bouillon prennent la ville de Herrlisheim et la remettent à Ulrich Thiébaut de Schauenbourg. Originaire du Pays de Bade, Oberkirch-Gaisbach, il est le premier baron de Schauenbourg à Herrlisheim. Après les nombreuses guerres du 17e siècle, les Schauenbourg purent enfin reconstruire leur château, avec ses dépendances. L’ensemble couvrait toute la partie est du village, depuis la Lauch jusqu’aux rues actuelles, de Colmar et du Château. De nombreux documents témoignent de l’ampleur du tumulte de la Révolution française à Herrlisheim. L’abbé Isidore Beuchot a retracé l’événement dans la revue catholique d’Alsace et qualifié Herrlisheim  de «l’une de ces communes à têtes chaudes » avec une municipalité revêche. Les barons de Schauenbourg s’exilèrent pour un certain temps, leurs propriétés furent confisquées, classées et vendues comme biens nationaux. Tout fut racheté par la famille Schauenbourg. Lorsque le calme revint, François-Joseph de Schauenbourg fut élu président du conseil  général du Haut-Rhin. Il en fut le premier président. (13 août 1800). Le 19 août 1803 le préfet Félix Déporte le nomma maire de Herrlisheim. Quelques années plus tard, les barons de Schauenbourg quittent définitivement Herrlisheim pour s’installer en Pays de Bade, région d’origine de la famille.

Le temps des conflits

Puis vient le temps des conflits. Si la guerre de 1870 semble relativement épargner notre village - "Herrlisheim n’a pas souffert extraordinairement pendant cette guerre. Tout s’est borné à des réquisitions et à quelques jours d’hébergement de troupes de passage." témoigne le curé Huss dans sa chronique – la première guerre mondiale coûtera la vie à quatorze enfants du village. Quant au conflit de 39-45, les privations de nourriture, de liberté, les bombardements, les destructions, restent présents dans les mémoires de nos anciens. Les années d’après-guerres ont été des années glorieuses. Malgré la perte que nous déplorions, de nombreux concitoyens, tombés au champ d’honneur, et de civils, la reconstruction ne se fit pas attendre. En 1986, Herrlisheim avait doublé sa population, en 40 ans. Et cela continue.


Herrlisheim - Histoire - PDF (2.35 Mo)